jump to navigation

La forêt turque en plein renouveau 23 février 2015

Posted by Acturca in Economy / Economie, France, Turkey / Turquie.
Tags: ,
trackback

20 Minutes (France) lundi 23 février 2015, p. 17

Nicolas Robert

En Turquie, la réhabilitation des espaces sylvicoles est un modèle du genre.

En Turquie, la forêt change. Depuis 2008, le gouvernement turc a lancé une politique de restauration de grande ampleur pour réhabiliter ses espaces forestiers. La direction générale des forêts locales s’est fixé pour objectif d’atteindre le cap de 23 millions d’hectares d’ici à 2023. Pour y parvenir, elle a reçu l’appui de l’Agence française de développement (AFD) qui lui a prêté 150 millions d’euros en 2013. La restauration des forêts dégradées, le traitement pour accroître le rendement productif et le contrôle de l’érosion font partie des actions soutenues avec ces fonds. « Un volet recherche a été mis en place dans la politique de reboisement pour choisir les arbres qui correspondent le mieux aux différentes zones, explique Emmanuel Fourmann, chef de projet dans la division agriculture, secteur rural et biodiversité de l’AFD. Les plantations tiennent aussi le terrain et limitent le risque d’inondation. »

« La lutte contre les incendies est au cœur de nos échanges. » Pierre-Yves Gardette, ONF

En France, ces questions intéressent tout particulièrement l’Office national des forêts (ONF). En 2013, un programme de coopération de cinq ans a été mis en place entre ce service et l’OGM, son homologue turc.

La Turquie s’est lancée dans une politique de reboisement depuis 2008, comme ici au lac intermittent Golovasi.

Un partage avec la France

La France et la Turquie échangent de manière globale. « Nos pays ont plusieurs problématiques communes, précise Pierre-Yves Gardette, directeur adjoint croissance externe de l’ONF. La lutte contre les incendies, la restauration des terrains de montagne ou l’adaptation aux changements climatiques sont au cœur de nos échanges. En Turquie, on trouve des feuillus et quelques pins habitués à des conditions climatiques plus rudes qu’en France. Tester ces essences nous intéresse, alors que le réchauffement progresse. » D’autres projets à long terme ont été lancés. « Nous appuyons la création d’un système informatique avec une sorte de carte interactive dédiée à la forêt, s’enthousiasme Emmanuel Fourmann. L’utilisation de l’énergie solaire est aussi en plein développement au sein des villages situés dans ou à côté d’une forêt. » « La réflexion sur le bois en tant qu’énergie en est à ses débuts en Turquie, poursuit Pierre-Yves Gardette. Les systèmes modernes (granulés, plaquettes forestières, réseau de chaleur) ne sont pas encore développés chez eux. Nous les accompagnons donc dans leur réflexion. »

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :