jump to navigation

Derrière la colline, Emin Alper 13 avril 2013

Posted by Acturca in Art-Culture, Turkey / Turquie.
Tags: , ,
trackback

Télérama (France) no. 3300, samedi 13 avril 2013, p. 48

Mathilde Blottière

Dans la campagne turque, la paranoïa s’insinue. Une plongée fascinante au cœur du fantasme.

A l’ombre de Nuri Bilge Ceylan (Il était une fois en Anatolie), le jeune cinéma turc continue à faire ses gammes. Le climat pesant de ce western sec comme le maquis a le don d’instiller le malaise… Au pied des massifs rocheux et des oliviers argentés, des hommes égrènent des chapelets en sirotant de l’arak. Faik, un éleveur de chèvres, reçoit pour les vacances son hédoniste de fils et ses deux petits-enfants. Mais peu à peu, une idée fixe vient troubler leur quiétude : les nomades, juste derrière la colline.

La suggestion, c’est tout l’art d’Emin Alper, qui prend un plaisir pervers à déplacer ses personnages dans un décor à la démesure écrasante. Insensiblement, il instille l’idée que cette nature bruissante et solaire pourrait bien devenir le théâtre de l’horreur. La musique aigrelette des clochettes du troupeau vire au refrain obsédant, le bourdonnement des mouches évoque irrésistiblement la proximité d’une charogne. « Peut-être que cet endroit rend sauvage » , murmure l’un des héros… Entre les hallucinations de l’un des petits-fils et les incidents réels – un chien est tué, on tire sur le fils de Faik -, on avance à l’aveugle, happé par une atmosphère d’état de siège. Progressivement, la menace se précise : il est moins question du danger que de la peur du danger. Dans cette histoire trouble où le conflit de territoire s’avère une fausse piste, où chaque personnage trimballe son lot d’ambiguïtés, de culpabilité et de rancœurs, le fantasme est la matrice du drame. Quant aux nomades, ils ressemblent étrangement aux immigrés de certaines campagnes françaises. Leur point commun ? L’invisibilité.

Tepenin Ardi, Turquie/Grèce (1h34) Scénario : E. Alper
Avec Tamer Levent, Reha Özcan, Mehmet Özgür,Berk Hakman

 

 

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :