jump to navigation

Turquie : ouvrir la porte ! 13 octobre 2009

Posted by Acturca in Art-Culture, France, Turkey-EU / Turquie-UE.
Tags: , , , , ,
trackback

Le Monde (France), 13 octobre 2009, p. 25

Michel Rocard, Jacques Delors, Luc Ferry, Edgar Morin et Alain Touraine

La Saison de la Turquie en France va-t-elle enfin donner l’occasion aux Français de découvrir, à travers des dizaines de manifestations culturelles, le vrai visage de la Turquie ? Ni celle des plages pour touristes, ni celle, fantasmatique, de l’avant-garde d’un islam lancé à la conquête de l’Europe ?

Va-t-on enfin rompre, dans la vision de ce grand pays, avec les clichés, les préjugés, le mépris, au mieux l’ignorance, qui polluent le débat sur l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne ? Nous l’espérons de toutes nos forces. Nous savons bien que la Turquie ne répond pas, pas encore, à tous les critères d’adhésion à l’UE. Nous savons bien que le rythme des réformes s’est ralenti en Turquie, bien que le gouvernement redonne des signes réformistes en phase avec les attentes de la société turque. Néanmoins, beaucoup reste à faire.

Mais est-ce en campant sur leur frilosité soupçonneuse que les Français aideront ceux qui, en Turquie, travaillent à faire avancer ce pays vers le progrès politique et économique, qui se confrontent auxpages noires de leur histoire nationale, qui luttent contre une tentation du repli sur soi. Tentation favorisée par ceux-là mêmes qui, en France, écartent d’un revers de main toute perspective de voir la Turquie rejoindre le grand ensemble européen en construction ? Au vrai, le défi lancé à la Turquie d’avoir à se transformer pour satisfaire aux critères de l’adhésion n’a d’égal que le défi que l’Europe occidentale s’est lancé à elle-même en acceptant la candidature d’un pays à la fois si proche et si éloigné.

Des deux côtés, ce pari stratégique et politique exige de la persévérance, beaucoup de tact, une bonne dose d’imagination et, plus encore peut-être, une solide vision du long terme. Si l’élargissement vers l’Est a consisté à intégrer l’autre Europe, l’élargissement vers la Turquie consistera à intégrer l’Autre de l’Europe.

Intégrer la Turquie à l’UE figure un enjeu qui dépasse le non-débat actuel sur la question. Le monde musulman, et avec lui le monde en développement, suit attentivement les étapes de cette rencontre. L’Europe est-elle capable d’émettre un message universel de solidarité ? Est-elle capable d’enregistrer les avancées de la société turque, signalées à juste titre par un récent rapport européen de la commission indépendante sur la Turquie ?

Chantier difficile mais fascinant

A-t-elle l’ambition de s’affirmer à l’échelle planétaire en accueillant en son sein un allié actif avec constance et discrétion dans la recherche de la paix ? Est-elle apte à dépasser la chimère de ses frontières identitaires, ne serait-ce que pour ne pas laisser le champ libre aux tenants de tous bords du choc des barbaries ? L’intégration de l’Europe et de la Turquie reste un chantier difficile mais fascinant. Tout prédestine la France à être au premier rang de ceux qui accompagnent la Turquie dans son odyssée européenne. Puissent les manifestations de la Saison de la Turquie en France permettre enfin aux Français de mieux comprendre ce pays en pleine transformation.

Nous appelons tous les citoyens, en France comme en Turquie, à nous rejoindre et à se mobiliser pour, de part et d’autre, libérer le débat des arguments passionnels qui font appel aux instincts les plus primitifs. Il est plus que temps de revenir à une réflexion sereine, sur un terrain rationnel.

Michel Rocard, Jacques Delors, Luc Ferry, anciens ministres ; Edgar Morin et Alain Touraine, sociologues

Commentaires»

1. ripostesita - 18 octobre 2009

« du choc des barbaries » mais où voyez-vous 2 barbaries? Personnellement je n’en vois qu’une l’islam. Le monde occidental étant justement le contraire d’une barbarie i.e la civilisation.
Tant que la société turque s’islamisera à la vitesse grand V alors non à la Turquie.
Quelques citations du premier ministre turc Erdogan:
On ne peut pas être musulman et laïque à la fois.
Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats.
Alors tant que le peuple turc votera pour cette mouvance islamiste cette Turquie là en Europe non merci.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :