jump to navigation

La route de la Soie 3 février 2007

Posted by Acturca in Art-Culture, History / Histoire, Istanbul, Turkey / Turquie.
Tags: , ,
trackback

Le Télégramme (France), 2 février 2007 vendredi

Marc Dozier

De Van à Istanbul, la route de la Soie s’achève sur les rives de l’Anatolie, où perdurent la convivialité et l’esprit du négoce, indissociable de la Turquie moderne.

« Jusqu’en 1935, notre vieil oncle reliait encore Sanli Urfa, au sud de la Turquie, à Alep, en Syrie, avec sa caravane de chameaux chargés de tissus précieux ou de fruits secs délicieux… », se souviennent les frères Sansal, Necdet et Esref, en buvant un thé brûlant, confortablement assis sur le monticule de tapis entassés devant leur minuscule échoppe noyée dans la fièvre du bazar. Étape majeure sur l’itinéraire commercial des routes de la Soie, Sanli Urfa a gardé une atmosphère orientale qui donne à la cité l’air de sortir d’un conte des Mille et une nuits. La légende en fit la ville natale d’Abraham, l’Histoire lui offrit la longévité d’une cité vieille de plus de douze mille ans et le commerce d’autrefois l’imposa comme une halte obligatoire sur la route de la Soie.

Un imaginaire occidental nostalgique

Au gré des caprices de l’itinéraire dont le tracé se dandinait entre les guerres et la convoitise des brigands, les villes, elles, fleurissaient et se fanaient tout au long du dangereux voyage vers l’Europe et ses acheteurs opulents. Les nobles des grandes cours n’étaient d’ailleurs pas les seuls à convoiter les étoffes précieuses et tous les trésors qui parvenaient après tant d’effort de l’Extrême-Orient. Les Sultans étaient également friands des porcelaines chinoises qu’ils faisaient venir à grands frais et réservaient pour leurs banquets. Somptueuse, la collection du palais de Topkapi à Istanbul compte ainsi douze mille pièces, assiettes, bols, plats et soupières, dont les plus anciens remontent au XIII e siècle. Que reste-t-il aujourd’hui de l’itinéraire mythique ? Une poignée de caravansérails imposants, un bouquet de bazars animés et quelques chameaux réservés aux touristes… Les images surgissent comme des mirages dans une Turquie urbaine, pressée et tournée vers l’avenir. Visions fugaces et romantiques d’une route de la Soie qui puise ses clichés dans l’imaginaire occidental nostalgique. En pleine modernisation, la Turquie du XXI e siècle reste plus que jamais sous le signe du négoce. Accueillants et sociables, les Turcs ont le commerce dans le sang. Ici, on vend comme on respire. Tissus, tapis, vaisselle, vélo, épices, vis, boulons, boutons, loukoums, bijoux, sac, cartables, DVD et téléphones portables… tout est là, à vendre ou à regarder selon les bourses.

Autour d’un thé dans le Grand Bazar

C’est en flânant dans le labyrinthe du Grand Bazar d’Istanbul, Kapali Carsi, où les commerçants polyglottes se retrouvent autour d’un Çay, un thé bouillant, que renaît l’atmosphère des aventuriers commerçants. En tendant l’oreille, chacun est assuré de se voir raconter d’antiques récits comme ceux d’Esref et Necdet Sansal, deux marchands de tapis : « Au crépuscule de sa vie, un vieux caravanier se retrouve seul avec son chameau préféré. Mon cher chameau, demande-t-il, je t’ai beaucoup fait souffrir sur les chemins rocailleux. Maintenant que notre route n’est pas loin de s’achever à jamais, me pardonneras-tu ? » « Oui », répond le chameau en le toisant de son air éternellement dédaigneux. « Mais il y a une chose que je ne te pardonnerai jamais » ajoute-t-il. « C’est que durant toutes ces années, notre caravane ait été conduite par un âne aussi stupide que son maître ! »

Graphique :

La Mosquée Bleue, dans le quartier Sultanahmet à Istanbul : six couteaux de beauté autour d’une cascade de coupoles dont rien ne semble pouvoir tarir le flot. (Photos Marc Dozier)%%% Partie d’échecs animée sur la place de Gührükçuler Hani à Sanli Urfa. Espace privilégié de commerce et de brassage, le bazar de la ville, l’un des plus importants de Turquie, compte toujours des centaines d’échoppes et de gargotes.

Pratique

Repères.

À la croisée de l’Europe et du Moyen-Orient, la Turquie – vaste corridor commercial et culturel – s’étend sur près de 2.000 kilomètres d’est en ouest.

Y aller.

Turkish Airlines propose trois vols quotidiens Paris/Istanbul à partir de 390 EUR AR, classe éco. Tél. 01.56.69.33.50 ; Internet www.thy.com

Voyagistes.

Orients, spécialiste des voyages sur les routes de la Soie, organise deux très beaux voyages culturels en Turquie : « Mémoires d’Anatolie » à partir de 2.370 EUR et « Du côté de l’Euphrate » à partir de 2.520 EUR. Tél. 01.40.51.10.40 ; www.orients.com

Pacha Tours, spécialiste de la Turquie, propose séjours et circuits parmi lesquels « Pacha Express » (8 jours à partir de 576 EUR vols compris, pensions complètes et visites) ou « Merveilles d’Anatolie » 8 jours à partir de 774 EUR. Tél. 01.47.42.16.31 ; www.pachaonline.com

Se loger et se restaurer.

Elkep Evi à Urgup (Cappadoce). Superbe hôtel de charme troglodyte. Service haut de gamme et cuisine succulente. Chambre simple (50 EUR), double (60 EUR), suite avec jacuzzi (100 EUR) ou bains turcs (150 EUR). Francophone, le propriétaire est un ancien marchand de tapis et possède encore un peu de stock. N’hésitez pas à y jeter un œil ! Tél. +90.384.341.60.00 ; www.elkepevi.com

Arena Hotel. Installé dans une ancienne maison du XIX e siècle restaurée, cet hôtel est idéal pour explorer le centre historique d’Istanbul. Compter entre 120 et 200 EUR. Consulter le site internet qui propose des promotions (chambres à 60 EUR). Sehit Mehmet Pasa Yokusu Üçler Hamam Sk. 13-15 – 34400 Sultanahmet – Istanbul – Tél. +90.212.458.03.64 ; www.arenahotel.com

Restaurant Sultanahmet Köftecisi. Non loin de la Mosquée Bleue, restaurant traditionnel, où l’on pourra manger de délicieuses boulettes de viande (3 EUR) accompagné d’Ayran, une boisson à base de yaourt salé (0,75 EUR) et un gâteau de semoule aux pignons et au miel (1,50 EUR). Divanyolu Caddesi 12 – 34122 Sultanahmet – Istanbul ; tél. + 90.212.520.05.66.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :