jump to navigation

Yetkin Ozkul : un champion du monde «normal » 27 février 2013

Posted by Acturca - Actuality ala turca in France, Immigration, Turkey / Turquie.
Tags: , , , ,
trackback

La Montagne (France) mercredi 27 février 2013, p. Creuse-10

Jean-Luc Lefaure

« Sport, santé, valeurs », trois mots-clefs pour l’association guéretoise de sports de contact, la ligue limousine de la Fédération française de sports de contact et disciplines associées, ainsi que le judo-club guéretois.

Ils proposaient ainsi aux jeunes de venir pratiquer trois de leurs sports préférés le temps d’un après-midi. La boxe thaïlandaise à Bourganeuf, le vendredi, la boxe thaïlandaise et française, ainsi que le judo, à Guéret, le samedi.

La particularité des séances : elles étaient animées par des entraîneurs d’exception. À savoir José Gregorio, vice-champion du monde en boxe française, Cyril Jonard, médaillé d’or et d’argent aux jeux paralympiques dans la même discipline, et Yetkin Ozkul, champion du monde de muay-thaï. Ce dernier, parrain de l’événement, a su motiver les jeunes dans la poursuite de leur apprentissage.

Yetkin Ozkul a pratiqué le taekwondo dès l’âge de 12 ans dans son pays d’origine, la Turquie, avant de se mettre au kick-boxing, puis au muay-thaï. Alors qu’il était lycéen, en 2005, il est parti en Hollande pour continuer la compétition. Au bout d’un an, il a pris la direction de la France afin de prolonger sa carrière de champion.

Après plus d’une centaine de combats en tant qu’amateur, depuis six ans maintenant, il pratique son art en professionnel. Aujourd’hui, à 26 ans, il compte à son palmarès 43 victoires sur 52 duels. Il a été entre autres, trois fois champion du monde, deux fois champion de Turquie, deux fois champion de France, une fois champion d’Europe, une fois champion intercontinental et s’est imposé lors de plusieurs tournois internationaux.

Le champion traverse le monde accompagné de deux fidèles : Jemil Baran, son entraîneur depuis deux ans, ancien boxeur parisien qui l’a rejoint dans son club du RM Boxing, et Radid Saadi, son manager qui lui a été présenté lors de son arrivée dans la capitale.

Samedi 9 mars, Yetkin Ozkul boxera de nouveau pour le titre mondial contre le Thaïlandais Pokaew Pumphanmuang, au palais des sports de l’Île des Vannes à Saint-Ouen. L’événement sera d’ailleurs retransmis sur Canal +. En juin, il participera au Best of Siam 4 au hall Carpentier à Paris, gala de référence durant lequel avec d’autres champions, il représentera la France face à l’équipe de Thaïlande

Entre les grands rings et les petites salles où il anime souvent des séances d’entraînement, Yetkin Ozkul ne fait pas de différence. Contrairement à certains sportifs « trop gâtés », il ne joue pas la star, reste humble et abordable, même si ses ceintures peuvent impressionner. Il faut dire qu’il ne vit pas que de son sport. En parallèle, il exerce le métier de plombier. « On a beau être leader, on est comme tout le monde. J’ai grand plaisir à partager mon expérience avec les autres, et ce d’autant plus que j’ai débuté comme ici, dans de petites associations », aime-t-il souligner.

À Bourganeuf vendredi, en tout cas, son naturel allié à sa grande maîtrise des gestes a fasciné garçons et filles, en échangeant quelques coups en toute fraternité.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: