jump to navigation

La France ignore la Turquie 21 décembre 2011

Posted by Acturca in France, History / Histoire, Turkey / Turquie.
Tags: , , , ,
trackback

Paris-Normandie (France)

mercredi 21 décembre 2011, p. 42

Les députés français examineront jeudi un texte condamnant la négation du génocide arménien.

Faisant fi de vives critiques turques, l’Assemblée nationale française a décidé hier mardi, avec l’assentiment du gouvernement, de maintenir ce jeudi l’examen d’une proposition de loi condamnant la négation du génocide arménien, au risque d’une grave crise avec Ankara.

Le président turc Abdullah Gül a réclamé que Paris « abandonne immédiatement cette initiative qui aboutira à placer la France dans une situation où elle ne respectera pas la liberté d’expression ». Il est « hors de question », ajoute-t-il dans un communiqué, d’accepter une proposition de loi interdisant à la Turquie la possibilité de se défendre contre « des allégations fausses et mensongères »

Représailles diplomatiques et économiques

Le texte prévoit un an de prison et 45 000 euros d’amende en cas de négation d’un génocide reconnu par la loi. Paris a admis en 2001 l’existence d’un génocide d’Arméniens entre 1915 et 1917 ayant fait 1,5 million de morts. Si elle reconnaît que jusqu’à 500 000 personnes sont mortes lors de cette période, la Turquie considère qu’elles ont été les victimes des aléas de la Première guerre mondiale et non d’un génocide.

Deux délégations turques, l’une composée d’industriels, l’autre de parlementaires, ont été envoyées à Paris pour tenter d’empêcher un examen du texte de loi. Si elle n’était pas entendue, la Turquie a menacé la France de représailles diplomatiques, économiques et culturelles. Ankara doit garder à l’esprit les règles internationales dans les domaines économique et commercial, a répliqué hier le porte-parole du Quai d’Orsay.

La crise franco-turque, si elle se confirme, survient à un très mauvais moment pour la France dans un contexte régional où la Turquie est désormais incontournable dans le règlement des dossiers iranien et syrien, sur lesquels Paris se veut en pointe.

Ces derniers jours, Ankara a également accusé le gouvernement français de vouloir, avec cette loi, récupérer lors de la présidentielle de 2012 le vote de quelque 500 000 « Arméniens de France »

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :